Le drop

 

 

La course à pied nécessite de se projeter vers l’avant pour favoriser à chaque pas un certain dynamisme.

Les fabricants de chaussures de running ont intégré cette notion d’ inclinaison vers l’avant ,en surélevant l’arrière  par rapport l’avant de la chaussure.

Le DROP : il s’agit de  la différence de hauteur en millimètre entre l’arrière et l’avant de la chaussure.

La norme depuis des décennies est un drop de 10mm c ‘est une semelle  muni d’un renfort de 10mm au talon créant ainsi une inclinaison du pied vers l’avant.

 

Pourquoi connaitre le DROP de votre chaussure ?

 

De manière générale un drop de 10 mm est le garant pour tout coureur d’un bon compromis entre dynamisme et amorti.

Débuter la course a pieds en privilégiant un drop de 10, permet de prévenir des impacts plus conséquent suite à  la fatigue musculaire.

En effet, avec l’apparition de la fatigue il peut arriver d’avoir une tendance à d’avantage appuyer sur l’arrière de nos pieds,  une tendance à talonner.

Ayant une épaisseur plus conséquente, au talon vous optez alors pour une prévention des ondes de chocs.

 

Avec la tendance minimaliste depuis quelques années,  visant à courir avec des chaussures  ayant une inclinaison amoindrie  voir quasi nulle, est apparu la notion de drop.

Le drop est une notion  importante  car elle conditionne le travail du mollet.

 

Pour une personne habitué a courir avec un drop   10  mm cela signifie que la semelle de base a été renforcée au talon d’une épaisseur de 10mm supplémentaire par rapport à l’avant de la chaussure.

Si le coureur souhaite passer à un drop moins important  cela nécessite un temps d’adaptation du travail du  mollet et du  tendon d’Achille.

Et une projection à  incliner  le haut du corps vers l’avant plus importante pour favoriser le dynamisme.

Il est est préférable d’y aller par étape  pour retrouver des appuis plus conséquent sur le médio- pied et l’ avant pied avec une cadence de pas plus rapide.

Courir avec ce type de chaussure va induire un nouvelle foulée et de nouveaux appuis, c’est un réel apprentissage.

Le tendon et le mollet est d’avantage étiré avec un drop plus faible.

Privilégiez un temps d’adaptation   si vous  souhaiter acquérir  une foulée dite naturelle avec la tendance minimaliste.

 

Pour conclure , il est conseillé  de connaître le drop de votre chaussure pour garantir l’équipement adapté à vos sorties.

Entre habitudes et ressenti privilégié la chaussure adapté au terrain et à la distance.

Si vous optez pour de  longues courses ou du trail privilégier un drop de 8 à 10mm amorti plus important pour éviter le retentissement répété des ondes de choc sur vos articulations.

L’épaisseur plus importante de vos chaussure vous permettra de moins ressentir les impacts notamment lors de descente.

A contrario pour des courses petites distances planes, vous pouvez opter pour un drop moins important de manière progressive.

Au fur et à mesure, vous allez acquérir une nouvelle foulée et une musculature en rapport avec ce type de chaussure et ainsi  vous pourrez alors prolonger vos sorties.

 

 

 

 

 

Ecrit par Nicolas Boéro

Les commentaires sont fermés